Régimes : la dictature de l’image

Regime

Regime : dictature du corps

C’est bientôt le printemps et vont débarquer d’ici quelques semaines, si ce n’est déjà le cas le gros des ventes des magazines féminins, à savoir les numéros spécial régime.
Complexer les lectrices de leurs écarts hivernaux pour préparer leurs corps à la dictature de l’image qu’elles vont subir cet été.

C’est un rouage que nous connaissons tous : N’avez vous jamais remarqué les publicités sur la nourriture les soirs d’hiver, que nos amples vêtements ne sauraient voir ?
Ensuite, aux beaux jours, les tendances s’inversent et sont diffusés des messages de bien être pour tempérer nos ardeurs gustatives. Une tendance aujourd’hui amplifiée
par les nouveaux médias comme internet qui reprend dans la juste continuité l’image sublimée pour maintenir ce dictat.

Les virtuoses de photoshop s’en donnent à cœur joie pour créer des créatures de rêves à partir de corps déjà bien faits pour les rendre presque iréels. Problème, beaucoup de gens identifient
ces dérives comme une norme avérée et se mettent la pression à devenir aussi belles ou beaux que leur modèles. Un comble quand les habitudes de la plèbe actuelle sont plutôt à la sédentarité
avec une tendance au surpoids qui est complètement en décalage avec l’imagerie largement diffusée dans les différents médias.

La deuxième dérive est de rendre le relationnel amoureux comme acte de consommation. Si la plupart des personnes restent « sages » et prennent du recul par rapport à tout celà, des tranches de population
moralement plus faibles ou influençables tombent facilement dans le piège d’être un produit de consommation affiché(e) dans un catalogue qui laisse la part belle à un moteur de recherche qui va gentiment vous ranger dans « une case »
qui vous résumera d’une manière aussi réductrice que possible. Exit la complexité de nos personnalités, l’heure est aux couples qui sont suceptibles de se ressembler au maximum.

Si des tranches de populations d’âge mur sont suceptibles de faire la part des choses, les choses les plus inquiétantes sont à venir avec le comportement de ce que l’on appelle les « web-natives », c’est à dire les jeunes qui sont nés avec l’existence d’internet et toutes les dérives qui peuvent leur paraitre tout a fait normal, comme il est tout à fait normal de ressembler à Ken ou Barbie, comme il est tout à fait normal de chercher son âme soeur sur catalogues.

Que faire alors ?

1.Ne pas se fier aux apparences : La quasi-totalité des photos sur internet, comme dans la presse sont retouchées et sublimées, c’est ausi pas mal le cas des photos de gens (ou avatars), donc restez en recul par rapport à tout celà.

2.Restez vous même : Soyez authentique et en harmonie avec votre personnalité, ne cherchez pas à devenir ce que vous n’êtes pas, ou alors faites le parce que vous le jugez utilise pour votre évolution personnelle et non pour plaire à un tiers.

3.Regardez plus loin que le bout de votre nez : Est ce qu’un couple qui se ressemble est forcément un couple qui dure ? Non , n’est ce pas la différence c’est aussi bien quand on peut s’enrichir de celle de l’autre pour évoluer et voir les choses autrement, ne cherchez pas forcement une copie conforme de vous… en apparence en tout cas.

4.Discutez avec vos enfants : L’enfer c’est les autres, en tant qu’ancien ado, vous devez sûrement savoir celà. Ne laissez pas votre progéniture seule face à ses précoccupations ou à de mauvaises habitudes prises comme « norme », quitte à être différent. La vérité ne sort pas forcement de la majorité environnante.

Articles sur le même sujet :

Tags: , , , , ,

Les commentairs sont fermés.