Envoyer une carte virtuelle : Un futur geste citoyen ?

Carte ecologique

Carte ecologique

Depuis des années, le recyclage s’est petit à petit imposé dans nos habitudes quotidiennes. Jadis snobé et associé à de la marginalité, ce geste est pourtant
devenu incontournable dans bon nombre de familles et c’est tant mieux.
Ne nous faisons pas d’illusion : Ce « déclic » de la population est également une résultante d’une sorte de « peur du gendarme » face aux catastrophes climatiques
et sanitaires dues au réchauffement lié au mode de vie « moderne » de l’humanité. Il fallait peut être ce genre de mésaventures pour que face à l’urgence de la situation
qu’il y ait une réelle prise de conscience générale.

Le dématérialisé participe à l’économie d’énergie

Dans cette optique des petits gestes qui allègent la charge planétaire, la carte virtuelle se place petit à petit comme un geste citoyen. D’abord méprisée par son côté
immatériel et impersonnel, elle est aujourd’hui adulée pour sa gratuité, son originalité et sa valeur ajoutée (animations, musique, interactivité…). Bien sûr, il y aura toujours
les inconditionnels qui aujourd’hui achètent toujours des cartes postales classiques, comme il existe toujours des gens qui achètent des albums au format CD, mais la
part de marché de la carte électronique grandira dans les statistiques, c’est irrémédiable.

Il y a encore un an, on avait des doutes sur un quelconque avenir du livre numérique, mais les développements actuels (Ipad, kindle ou encore la future tablette de HP) notamment
en terme de supports évoluent dans le sens d’outils totalement « multi-médias » en ont décidé autrement. La population « web natives » qui a peut être appris à lire directement sur écran
passant dans la tranche de la population active, joue désormais son rôle de consommateur et trouve pertinent ce genre de pratique totalement « virtuelle ».
Demain on enverra sans doute des cartes virtuelles directement depuis sa tablette de salon (IPAD ou autre…) tout comme on lira avec, on ecoutera de la musique avec et on fera aussi
ses courses avec.

Les jeunes se divertissent du virtuel, les autres s’en servent pour se faciliter la vie

C’est un peu le paradoxe, car si les jeunes populations jouent avec virtuel pour le virtuel, les populations qui accèdent à internet, en préfèrent le côté pratique pour se soulager le quotidien.
Rappelez-vous ce que vous faisiez auparavant, toutes ces vilaines tâches fastidieuses que vous faites d’un clic aujourd’hui :

-Aller à la secu pour demander un formulaire
-Payer ses impôts
-Parcourir le journal pour y regarder les petites annonces
-Aller à la bibliothèque pour faire une recherche
-Tourner en rond en voiture pour trouver son chemin
-Faire toute une journée les magasins pour trouver un cadeau
-Aller à la gare pour prendre des billets
-Sortir un jeu de société quand il ne fait pas beau
-Tourner pour trouver un resto qui vous semble bon
-Chercher sur catalogue une location de vacances
-Aller en magasin pour écouter un album
-Aller à la banque pour faire un virement
-Envoyer un courrier postal à un membre de votre famille pour prendre de ses nouvelles

…. On pourrait passer tout un site internet pour énumérer ce qui a changé depuis l’ère du numérique. C’est aussi tout un tas de déplacement qui ne sont plus utiles et de produits moins fabriqués
qui font des économies de CO2. La carte virtuelle a également toute sa place dans cette évolution des comportements, car tout ce qui est utilisé pour les cartes postales traditionnelles n’est plus utile:

-Papier
-Encres
-Éventuellement dorure et paillettes (finitions)
-Imprimantes industrielles

Et Starbox dans tout ça ?

Starbox, acteur important de la carte virtuelle, est impliqué dans cette démarche. En plus de proposer des cartes virtuelles classiques, nous vous proposons des cartes de haute qualité avec de la valeur ajoutée
pour rendre nos produits pertinents et pas seulement écologiques.

Starbox, comme vous l’avez remarqué, se détache de la plupart des autres sites du genre par son design, notamment son fond noir. Eh bien sachez qu’un site sur fond noir prend beaucoup moins de ressources
qu’un site blanc par exemple, c’est dans ce parti-pris que le design a été élaboré.

Articles sur le même sujet :

Tags: , ,

2 commentaires à “Envoyer une carte virtuelle : Un futur geste citoyen ?”

  1. eve dit :

    J’aimerais vraiment envoyer une carte virtuelle,sans être obligée de remplir des nombreuses formulaires.

  2. Sebastien dit :

    Le formulaire est obligatoire comment savoir à qui vous l’envoyez sinon ?